Organisation Métier Produits Trading Forex Services

Histoire et rôle

Vers le menu MONNAIESImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Au fil du temps, la monnaie a évolué pour devenir celle que nous connaissons.

Le nouveau système médiéval

À partir du 13ème siècle, l'occident connaît une période d'essor commercial.

En Italie, les transactions importantes imposèrent la reprise de la frappe de pièces d'argent en complément du denier. Au milieu du 13ème siècle, on reprit la frappe des pièces d'or.

En France et en Angleterre, la monnaie royale eut désormais tendance à s'imposer par rapport à celle des barons. Ainsi la monnaie redevint-elle monnaie d'état.

Parallèlement, au 14 et 15ème siècle une première monnaie de papier (sous forme de lettres de change) fit son apparition en Italie.

Au début du 17ème siècle, certaines banques (Hollande, Allemagne et Suède) commencèrent à émettre des certificats de dépôt.

La France connu quelques expériences malheureuses en matière de billets : assignats révolutionnaires, mandats territoriaux.

Le véritable billet de banque ne fit son apparition, prudente, que sous Napoléon.

Notons pour l'anecdote qu'au 17ème siècle apparut le crénelage des pièces européennes afin de rendre difficile le rognage des pièces fort répandu à l'époque.

L'époque moderne

Avant la Première Guerre Mondiale, les principales monnaies étaient convertibles entre elles et leur valeur en or était fixée.

Les banques centrales remplacèrent peu à peu les banques privées dans le rôle d'émettrice de billets.

Les pièces d'or circulaient librement dans le public.

Dès la fin de la guerre, le Mark, la Livre et le Franc commencèrent à se déprécier par rapport à leur parité or.

Pour réduire l'usage de l'or, on instaura « l'étalon de change-or » (Gold Exchange Standard) en 1922 qui invita les états à détenir une partie de leurs réserves sous forme de monnaies convertibles en or (Dollar et Livre Sterling).

Malheureusement, la condition sous-jacente à savoir la stabilité des monnaies de réserve ne résista pas à la crise de 1929. La livre fut dévaluée en 1931 et le Dollar en 1934.

En 1936, l'or fut partiellement rétabli dans son rôle de moyen de règlement.

Les accords de Bretton Woods (1944), consécutifs à la guerre, confirmèrent le Dollar et la Livre comme « monnaies de réserve ».

Les monnaies restant définies par rapport à l'or et les États-Unis étant les plus gros détenteurs d'or (3/4 du stock mondial), le Dollar devint de fait la seule monnaie de réserve internationale.

En 1968 la libre convertibilité en or du Dollar fut réduite aux transactions entre autorités monétaires internationales.

En 1971, le président Nixon annonce la suppression complète de la convertibilité en or du Dollar.

En 1976, les accords de la Jamaïque permettent aux états membres du Fonds monétaire international de laisser flotter leur monnaie (taux de change flottants) qui se trouve dégagée de toute référence à l'or.

En conséquence, le substrat commun de toutes les monnaies convertibles n'est plus l'or, mais le Dollar : les états créanciers des États-Unis doivent périodiquement réévaluer leur monnaie, les états débiteurs dévaluer la leur.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
MARCHES
BANQUES
MONNAIES

 

Hit-Parade des sites francophones