Organisation Métier Produits Forum Forex Trading Forex Services

Métier

Vers le menu CAMBISTESImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Si les instruments financiers constituent le carburant de la salle des marchés, le cambiste en est le conducteur (Anonyme).

Évolution du métier

A l'origine, un Cambiste (de cambiare = change) est un opérateur chargé de vendre et d'acheter des devises en essayant, si possible, d'en dégager un bénéfice. Ceci n'a été rendu possible qu'à partir du moment où les monnaies sont devenues convertibles entre elles.

Le métier a fortement évolué (en bien ?) durant les 20 dernières années.

Auparavant, les « Salles de Marchés » n'existaient pas. A leur place, on trouvait un service change où les opérateurs étaient issus d'autres services de la Banque et apprenaient leur métier sur le tas.

Il fut un temps où le marché ne comportait que peu de risque à cause du régime de parités fixes.

A partir des années 1970, de profondes mutations ont lieu. Elles ont pour origine la crise financière, la montée de l'endettement, la libéralisation des marchés, etc.

Les Banques ont donc cherché de nouveaux instruments afin de s'adapter à ces changements et à limiter leurs risques.

Certes les instruments « classiques » existent toujours mais à leur coté sont apparus des instruments tels que les options, les swaps, les instruments à terme, etc.

Le Cambiste est devenu un technicien. Un bonne connaissance des mathématiques est indispensable. Il se doit de maîtriser également l'outil informatique qui est omniprésent dans une Salle des Marchés moderne. Un certain nombre de formations permettent l'acquisition de bases solides.

Les mouvements sur les marchés sont à la mesure de la vitesse à laquelle l'information circule. Les Cambistes doivent donc avoir les nerfs solides et l'esprit vif d'autant que les montants qui sont en jeux peuvent être considérables.

Comme pour tout métier n'oublions pas cependant que les connaissances, quelles qu'elles soient, ne remplacent jamais l'expérience.

Quelques règles de savoir trader

Le contrat de confiance

Le métier de cambiste est basé sur la parole donnée.

Une opération est conclue sur un simple coup de fil bien avant que les confirmations fax, telex ou papier ne soient échangées et cela malgré les sommes importantes qui sont échangées.

Malheureusement, force est de constater que l'on observe régulièrement des comportements inacceptables de la part d'opérateurs qui n'hésitent pas à annuler un ordre parce qu'ils avaient mal compris la période, le cours ou le taux.

En cas de confusion ou de mauvaise compréhension (tout le monde a droit à l'erreur), il convient de faire un geste en réalisant quand même l'opération pour un montant réduit.

Organisation et sang-froid

  • Le cambiste doit connaître sa position à tout instant afin de pouvoir coter au mieux des intérêts de sa banque.
  • Le cambiste sait évaluer précisément la rentabilité de sa position
  • Le cambiste ne joue (en général) pas contre le marché. Il ne doit donc pas hésiter à couper ses pertes.
  • Inversement, comme le dit le dicton boursier : « les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ». Le cambiste doit donc savoir prendre son profit avant tout retournement du marché.
  • Toute opération doit être rapidement et soigneusement « dépouillée » pour éviter toute erreur et s'il y en a, pouvoir intervenir au plus vite pour limiter les pertes (c'est comme pour la tartine de confiture qui tombe toujours du mauvais coté, en général en cas d'erreur, le marché a forcément décalé dans le mauvais sens pour nous).

Once a dealer, always a dealer

C'est la devise des Cambistes.

En premier lieu, un Cambiste doit satisfaire les demandes de cours émanant de diverses contreparties. Celles-ci peuvent être des clients, d'autres Banques voir des services internes à la Banque.

Ceci bien entendu en accord avec les diverses réglementations et sous réserve des autorisations suffisantes.

Selon la politique de l'établissement qui l'emploie, le Cambiste adopte différents comportements.

La couverture

Il assure les couvertures (hedging) et gère les diverses positions de la Banque.

La notion de couverture implique une prise de position inverse à celle générée par l'activité normale de l'établissement. La notion de risque est (en principe) annihilée. 

La prévision

Il anticipe les mouvements du Marché par l'observation (spéculation).

Le Cambiste dispose de nombreuses sources d'informations (REUTER, TELERATE, BLOOMBERG) lui permettant d'accéder à toutes les cotations et informations.

Il a également accès aux indicateurs économiques des principaux pays ainsi qu'aux informations financières mondiales. Il est en mesure de se forger une opinion (bonne ou mauvaise, seul l'avenir le dira !) sur l'évolution des cours ou taux et ainsi d'anticiper des mouvements futurs.

A noter que comme pour les cours de bourse, un Cambiste a toujours raison, ce n'est souvent qu'une question de temps.

Attention, en dépit des nombreuses tasses posées devant lui, le Cambiste sérieux ne lit pas dans le marc de café.

L'arbitrage

Il consiste à essayer de tirer parti de décalages ponctuels de prix ou de cours sur le même support, la même devise sur 2 marchés différents.

L'arbitragiste. c'est son nom peut réaliser ces opérations sur un seul Marché, par exemple le comptant ou sur plusieurs Marchés, par exemple la trésorerie et les swaps de change.

Le Cambiste dispose à cet effet de puissants outils informatiques (des pricers) lui permettant de calculer différents prix ou de vérifier qu'un arbitrage « passe ».

Ces outils sont généralement alimentés en temps réel. Les possibilités d'arbitrage ne se présentant que pendant des périodes très courtes, l'arbitragiste se doit de réagir très rapidement.

Ces 3 comportements forment la base des Marchés.

L'association Cambiste

Les Cambistes sont regroupés au sein de l'Association Cambiste Internationale (A.C.I.) créée en 1955 (voir Liens et autres sites).

L'A.C.I. propose des formations ainsi que différentes publications. Elle diffuse par ailleurs auprès de ses membres le calendrier « Forex » qui recense les fermetures des principaux pays actifs sur les marchés financiers.

FOCUSL'Hambros Book
Hambros book

Une Banque Anglaise (Hambros Bank Limited) édite depuis plus de 40 ans (1ère édition en 1957) un annuaire des Cambistes de tous pays : l'Hambros book.

Celui-ci indique pour chaque Banque ou courtier répertorié selon certains critères, l'adresse, les principaux numéros de téléphone, de télécopie, de télex ainsi que le code Reuter dealing. Les Cambistes membres de l'A.C.I. sont également cités.

A noter que l'Hambros Bank fait maintenant partie du groupe Société Générale. L'annuaire est depuis peu consultable en ligne et profitera de ce fait des possibilités d'Internet (http://www.reddbook.com) mais sa consultation est réservée aux abonnés.

D'autres publications (nationales ou internationales) répertorient les trésoriers d'entreprise, les responsables de back-office, etc.

On peut citer pour la France, l'Annuaire des Salles de Marché que l'on appelle également FICOM du nom de son éditeur.

Vous pouvez avoir un aperçu de ses caractéristiques à l'adresse suivante : http://www.ficom.fr/def4.htm Cet annuaire existe également pour d'autres secteurs des marchés financiers comme par exemple les back-offices.

Ces annuaires sont généralement assez onéreux (plus de 200 Euros) et pas toujours disponibles pour le commun des mortels. Il faut très souvent que la commande soit passée par une banque, un établissement financier ou tout autre établissement intervenant sur le marché des changes.

Pour ceux que cela intéresse néanmoins, j'ai vu des FICOM de l'année précédente aux enchères sur des sites Internet tels que ebazar pour des mises à prix à partir de 50 Euros.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
CAMBISTES
ANALYSE
RISQUES

 

Hit-Parade des sites francophones