Organisation Métier Produits Trading Forex Services

Organisation

Vers le menu BANQUESImprimer cette pageTélécharger un chapitre
A quand remonte la création de la Banque (avec un grand « B ») et quelle est sa place dans notre société ?

Un peu d'histoire

On a coutume de situer l'origine de la Banque moderne au 17ème siècle avec la création des premières banques centrales :

  • 1668 en Suède - Banque de Stockholm.
  • 1694 au Royaume-Uni - Banque d'Angleterre.

Néanmoins dès le Moyen Âge en Europe, les premiers banquiers sont apparus, notamment en Italie. D'ailleurs étymologiquement, banque vient de l'italien « banca » qui désignait la table de changeur des marchands Lombards qui exerçaient leur activité de change et de prêt sur gages dès le 11ème siècle.

Quelle est la plus ancienne banque du monde ?

Au début donc, la principale activité des « banquiers » était une activité de change. Cette activité se déroulait principalement sur les places commerciales.

Plus tard, les « banquiers » acceptèrent en dépôt du métal précieux contre remise d'un billet à ordre.

Très rapidement ils s'aperçurent que la quantité de métal réclamée par les propriétaires ne correspondait qu'à une fraction de celle mise en dépôt. Il était donc possible d'en prêter une partie pour une certaine durée.

Constituant des réseaux de correspondants sur des places différentes, ils ont accepté de recouvrer en un autre lieux la créance d'un client. Pour ce faire, ils émettaient une lettre de change qu'un confrère encaisserait ailleurs.

Par la suite, les banques ont « créé » la monnaie scripturale en prenant en dépôt des billets dont elles ont porté le montant à des comptes.

Les banques ont ensuite alimenté ces comptes par le rachat de créances commerciales que les déposants détenaient sur leurs propres clients (escompte des effets de commerce).

Enfin, les banques ont accordé des prêts (avec ou sans garantie) contre le simple engagement de rembourser à une date convenue.

La banque telle que nous la connaissons était née.

FOCUSLa doyenne des Banques Françaises

Ne cherchez plus, la plus vieille banque Française est la Banque COURTOIS.

A Toulouse, une famille noble, les Courtois exerçaient le droit depuis le XVIème siècle. La finance ne leur était pas inconnue grâce à leurs charges de contrôleurs généraux des finances.

En 1760, Isaac Courtois (1743-1819) ouvre une maison de banque à Toulouse tout en exerçant des activités de négoce.

La banque Courtois finance au XIXème siècle les négociants bordelais et languedociens. La banque Courtois est également, à l'époque, un important correspondant de plusieurs établissements de la Haute Banque parisienne.

Depuis 1992, la banque Courtois fait partie du groupe Crédit du Nord.

La Banque dans la société

Selon la définition du Petit Larousse, Une Banque est un établissement privé ou public qui facilite les paiements des particuliers et des entreprises, avance et reçoit des fonds et crée des moyens de paiement.

Précisons 2 règles de base du métier de la Banque :

  1. Les engagements monétaires de la banque sont supérieurs à ses réserves. Les pays occidentaux ont largement profité de cette caractéristique pour leur industrialisation et leur croissance économique. En contrepartie, une création excessive de monnaie favorise l'apparition du phénomène d'inflation.
  2. Le passif des banques (dépôts et argent emprunté) est plus liquide, c'est-à-dire plus facilement convertible en espèces, que l'actif (prêts et investissements).

C'est grâce à ces caractéristiques qu'un certain nombre d'activités peuvent être financées.

Malheureusement, c'est aussi à cause de ces règles que certaines Banques peuvent être confrontées à ce que l'on appelle une crise de liquidité.

Ceci se produit lorsque les clients retirent leurs fonds en même temps. Dans ce cas, la Banque puise sur ses liquidités puis, peut être amenée à manquer à ses engagements de remboursement.

On a l'habitude en France de classer les banques en 3 catégories :

  1. La Banque de dépôt dont l'activité principale est de recevoir des dépôts à vue ou à court terme pour consentir grâce à eux des crédits à très court terme aux établissements industriels et commerciaux. La première banque de dépôts, le Crédit Industriel et Commercial, fut créée en 1859.
  2. La Banque d'affaire dont l'activité principale est la prise et la gestion de participations dans des affaires existantes ou en formation et l'ouverture de crédits sans limitation de durée aux entreprises publiques ou privées bénéficiant des dites participations (ouf, vous avez le droit de relire !). La première banque d'affaire, le Crédit Mobilier, fut créée en 1852 par les frères Pereire.
  3. La Banque centrale ou Banque d'émission, appelée Banque de France et créée à Paris le 18 janvier 1800.

A noter qu'auparavant existait ce que l'on a appelé la Haute Banque. Cette expression est née sous la révolution et désignait les grandes banques privées établies à Paris.

Néanmoins, depuis un certain temps, le métier a évolué et un certain nombre de nouveaux services sont proposés, tel par exemple l'assurance, le conseil juridique, etc.

On a donc tendance à regrouper les banques de dépôt et les banques d'affaires sous la dénomination de banques « à tout faire ».

Aux Banques proprement dites, s'ajoutent les sociétés financières, les sociétés fiduciaires, les caisses d'épargne, les organismes d'assurance-vie.

En règle générale, chaque pays, au travers de sa banque centrale ou d'organismes dérivés, contrôle et régule son secteur bancaire.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
MARCHES
BANQUES
MONNAIES

 

Hit-Parade des sites francophones