Organisation Métier Produits Trading Forex Services

Salles de marchés

Vers le menu MARCHESImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Quel est l'apport d'Internet dans la négociation des opérations de marché ?

À l'heure d'Internet

Reuters et E.B.S. (voir rubrique précédente) sont longtemps restés sans concurrence dans le domaine de la négociation électronique (on line trading). Or, il faut savoir que le marché des changes représente un montant total de transactions estimé à environ 1 200 milliards de dollars par jour.

Un prix peut changer plus de 20 fois par minute et certains jours actifs, une cotation a pu voir son prix changer plus de 18 000 fois dans la même journée !

Alors que Reuters et E.B.S. continuent la fourniture de services via leurs réseaux privés respectifs, on observe l'émergence d'un certain nombre de nouveaux intervenants sur ce que l'on appelle l'A.T.S. (Alternative Trading Systems).

On entend également parler de Market Place (place de marché), de B to B (Business to Business) ou encore de B to C (Business to Customer).

On trouvera la description de quelques uns d'entre eux. Cette liste est loin d'être figée aussi bien à cause de nouveaux entrants qu'à cause des fusions qui ne manqueront pas de se produire dans les années à venir.

De plus ne sont mentionnés ici que les fournisseurs intervenant sur le marché des changes et taux (et dérivés).

Pour ne vexer personne, la liste est établie suivant un ordre alphabétique.

ATFox

http://www.atfox.com

ATFox est un courtier électronique spécialisé sur le marché de gré à gré des swaps de taux court terme (EONIA).

ATFox est né de la fusion en 2002 entre AtenX (développé par le groupe HPC - http://www.hpc.fr - première plate-forme électronique européenne de négociation dédiée au marché monétaire) et iFOX (spécialiste des produits dérivés de gré à gré d'origine suédoise).

Atriax

http://www.atriax.com

Place de marchés sur les produits de change : spot, forward, swaps et prochainement les options. Le contenu est fournis par Reuters. La place comprend une centaine de membres et prévoit de coter une centaine de devises. Le site est réservé aux transactions interbancaires.

BlackBird

http://www.blackbird.net

Lancé fin 1999, BlackBird (groupe Derivatives Net Inc) s'est spécialisé dans les produits dérivés de changes et de taux. BlackBird a choisi le principe du no-matching : lorsque 2 intérêts correspondent, rien ne se passe jusqu'à ce que l'un des 2 opérateurs ne se manifestent.

Centradia

https://www.centradia.com/fr/security/login.jhtml

Centradia a été fondée en décembre 2000 à Londres, par 4 des banques les plus importantes d'Europe (Banco Santander Central Hispano, Royal Bank of Scotland, Sanpaolo imi et Société Générale) à destination des clients de banques (pas de transactions interbancaires).

Il s'agit d'une plate forme multi banques, multi produits (change comptant et terme, swap et trésorerie), multi services (informations temps réel, flash, historiques) et multi langues (6).

Currenex

http://www.currenex.com

Place de marchés sur les produits de change : spot, forward, swaps. La place comprend pour le moment entre autre ABN AMRO Bank N.V, Barclays Capital Bank, Merrill Lynch, ANZ, Bank of Montreal, Bear Stearns International, Commonwealth Bank ,Crédit Agricole Group, HypoVereinsbank AG., Merril Lynch.

eSpeed

http://www.espeed.com

Cette plate forme a été lancée en 1996 par le courtier Cantor Fitzerald (durement éprouvé lors de attentats du 11 septembre 2001). Présent sur différents marchés, eSpeed dispose depuis avril 2003 d'une activité « Change » et depuis août 2003 d'une activité « Swap de taux d'intérêts ». A noter que pour son activité « Change », eSpeed utilise le système de règlement CLS.

FXAll

http://www.fxall.com

Place de marchés sur les produits de change : spot, forward, options. La place comprend pour le moment 14 membres qui sont chargés d'alimenter le site en prix.

FXCM (ForeX Capital Market)

http://www.fxcmfrench.com

Fxcm est le plus gros courtier en ligne indépendant en devises sur l'Amérique du nord

Gain Capital

http://www.gaincapital.com

Lancé en février  2000, Gain Capital se positionne comme le « marché des changes » des petits et moyens investisseurs. Les cotations seront données en temps réel, dans les 2 sens avec un spread maximum de 5 pips et une accessibilité 24 heures sur 24. Gain Capital est indépendant.

Integral (anciennement CFOWeb)

http://www.integral.com

Création : 1999. Place de marchés sur les produits de change et sur les caps, floors, FRA's, dépôt. La place comprend pour le moment 15 membres.

FX Solutions (MatchbookFX)

http://www.matchbookfx.com

Place de marchés propriétaire créée fin 1999. Elle est essentiellement positionnée sur le marché du change comptant. MatchbookFX est indépendant.

TFS ICAP Volbroker

http://www.volbroker.com

Lancée à l'origine par Citibank, Deutsche Bank et UBS Warburg en août 2000, cette plate forme s'est renforcée et compte actuellement 6 partenaires. Volbroker s'est spécialisé sur le marché des options de change. Une joint-venture a été créée en 2001 entre Volbroker (courtier électronique) et TFS ICAP (Courtier « classique »).

Avantages et inconvénients

Les avantages et inconvénients exprimés ci-après concernent plus particulièrement les places de marchés (au sens Internet) ainsi que tous les systèmes automatisés destinés à fournir des prix et/ou faciliter les transactions.

Les thèmes ne font l'objet d'aucun classement particulier.

Avantages

  • Rapidité et gain de temps. La diffusion des prix n'est plus liée à une intervention humaine.
  • échanges facilités. Grâce à l'automatisation de certains processus.
  • Confidentialité. Le nom de la contrepartie n'est connue que lors de la conclusion du deal.
  • Accéder à de nouveaux marchés ou à de nouveaux clients. C'est une conséquence du point précédent et ceci est particulièrement vrai pour les banques « modestes » qui peuvent accéder à des cotations auparavant réservées aux grandes banques.
  • Mise en concurrence. Les fournisseurs de prix sont en concurrence.

Inconvénients

  • Sécurité insuffisante. C'est la préoccupation dominante, surtout lorsqu'il s'agit d'Internet, car sur le marché des changes, les sommes échangées sont significatives.
  • Rigidité des cotations. Celle-ci est la conséquence de l'utilisation de processus automatiques pour mettre en ligne les prix.
  • Absence de cotation en cas de forte volatilité. C'est la conséquence d'une des règles de sécurité : si un cours est différent du précédent (ou d'une moyenne mobile) de plus ou moins un certain pourcentage fixé, la cotation est suspendue.
  • Création de marchés parallèles. Les banques modestes courent le risque de voir une partie du marché leur échapper. Il est d'ailleurs amusant de constater que les grands établissements eux-mêmes sont obligés d'être membres de plusieurs de ces places de marché.

Et l'avenir ?

Ne nous faisons pas d'illusion. Bien qu'il semble évident que le traditionnel marché des changes ne révolutionnera pas la façon dont les opérations se traitent, l'apparition des systèmes de négociation électroniques (Reuters ou E.B.S.) a déjà transformé les habitudes des marchés interbancaires.

Ces systèmes néanmoins, sont uniquement réservés aux banques. Les sociétés en sont exclues, d'où l'émergence de systèmes de cotation, mis en place par des banques, groupe de banques ou sociétés indépendantes à l'intention d'investisseurs « de détail ».

Ceci est d'autant plus facile à mettre en place que l'évolution des technologies et la baisse des coûts associés permet à tout un chacun d'y participer.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
MARCHES
BANQUES
MONNAIES

 

Hit-Parade des sites francophones