Organisation Métier Produits Trading Forex Services

e-Banking

Vers le menu BANQUESImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Quelles sont donc les perspectives pour la banque en ligne ?

Un média à prendre en compte

On peut penser que l'Internet Banking est amené à se développer au moins en ce qui concerne les guichets virtuels d'établissements bancaires « physiquement » établis.

La concurrence des courtiers en ligne devrait en effet pousser d'autres banques à se tourner vers ce nouveau canal. Le client, en tout cas, a beaucoup à gagner :

  • Une lecture plus facile des contrats avec en prime un gain de temps grâce à l'absence de déplacement au guichet.
  • Un éventail d'offres plus large.
  • Une comparaison aisée grâce à la présence d'outils comme cela existe déjà dans d'autres domaines : courtiers en ligne, opérateurs téléphoniques.
  • Une palette tarifaire souvent plus avantageuse que sur d'autres canaux.

Bien que certains établissements pensent encore que la banque en ligne est un service « de luxe », on peut penser qu'à partir d'une masse critique (qui reste à déterminer) personne ne pourra éviter le phénomène. Encore faut-il réussir la migration.

Le chemin est cependant encore long car même s'il est plus facile de taper une adresse Internet que de trouver une place de parking dans une rue commerçante aux heures de bureau, le succès de la banque en ligne est étroitement lié au comportement du client, comportement qui est manifestement conservateur.

D'autre part, une tendance inquiétante apparaît subrepticement.

Les banques réalisent leurs gains grâce aux revenus aisés. Cette catégorie de client est elle même plus facilement attirée par l'offre étendue de services bancaires, notamment les services en ligne.

Or les revenus plus modestes courent le risque d'être écartés de ces services tout simplement parce qu'ils ne peuvent posséder la technologie.

Et c'est là un paradoxe car les bénéfices attendus seront réalisés par l'intermédiaire de clients aux conditions aisées, bénéfices qui seront « reversés » sous forme de taux préférentiels ou autre services à ces mêmes clients au détriment d'une part importante de la population.

Il convient donc d'être attentif à cette évolution et à la façon dont la banque en ligne sera déployée.

A ce jour, on compte plus de 1250 sites bancaires offrant plus ou moins de services en ligne (soit une augmentation de 200% depuis fin 1998).

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
MARCHES
BANQUES
MONNAIES

 

Hit-Parade des sites francophones