Organisation Métier Produits Forum Forex Trading Forex Services

Analyse fondamentale

Vers le menu ANALYSEImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Mais comment font les Cambistes pour savoir combien vaut l'Euro dépôt 3 mois ou le 1 an USD/JPY ?

L'information brute

Les Cambistes disposent de plusieurs circuits d'information qui sont indispensables pour vérifier la véracité d'un prix, analyser un contexte, établir des prévisions.

Au départ est l'information brute : un prix, un taux, une statistique économique, des déclarations, etc. C'est nécessaire mais non suffisant. Un prix ne veut rien dire s'il n'est pas associé à un contexte. Il faut des éléments de comparaison. Un prix se doit toujours d'être vérifié.

Pour obtenir l'information, le Cambiste dispose de différents moyens.

La presse écrite ou orale

Les médias sont les journaux, la radio et la télévision.

  • Avantage : une information synthétique.
  • Inconvénient : peu de « rafraîchissement » en cours de journée (à part quelques nouvelles chaînes d'informations financières apparues récemment).

Les autres Banques

Les Banques communiquent entre elles par téléphone, télex, ou Reuters Dealing.

  • Avantage : des prix qui normalement doivent « coller » à la réalité du marché.
  • Inconvénient, les prix évoluant en permanence, il ne sont valables que pour un court instant.

Les Entreprises d'investissement - Courtiers

Celles-ci centralisent les prix donnés par les Banques.

Disposant de réseaux internationaux, elles accèdent également aux informations fournies par des Banques étrangères via des brokers situés à Londres, New-York, Tokyo, Singapour, Bruxelles, etc.

En règle générale, elles doivent être capables dans un marché « normal » de fournir des prix en permanence car sur la quantité de contreparties dont elles disposent, au moins une sera capable de coter.

  • Avantage : comme pour une Banque, une Entreprise d' Investissement - Courtier est normalement tenue, sur un prix qu'elle a donné, de fournir une contrepartie pour boucler l'opération.
  • Inconvénient : elles sont dépendantes du bon vouloir des établissements coteurs.

Les services spécialisées

Les services spécialisées. Ceux-ci sont souvent des émanations d'agences de presse classiques dont la branche finance a évolué vers un service exclusif en direction des Banques.

On peut citer:

Reuters (http://www.reuters.fr). Cette société a été fondée en 1851 par Paul Julius Reuter.

Elle est rapidement devenue une source d'informations réputée pour l'objectivité, la fiabilité et la rapidité de ses nouvelles.

Elle conserve aujourd'hui sa prééminence dans ce domaine et représente l'une des premières forces mondiales dans la collecte et la diffusion de l'information, avec un effectif de 1960 journalistes, photographes et preneurs d'images.

Au cours des années 1970, Reuters opéra une mutation en créant une famille de produits électroniques d'information destinés aux marchés financiers mondiaux en pleine expansion.

Elle révolutionna le marché des changes en introduisant, en 1973, le « Reuter Monitor », qui permit aux opérateurs d'accéder en temps réel aux cours et aux nouvelles sur les écrans des salles de marché.

En 1981, les transactions de change électroniques devinrent possibles sur le réseau Reuter.

Reuter est également le pionnier du multimédia dans les salles de marché en diffusant des images de télévision numérique sur les écrans des utilisateurs.

Telerate (http://www.telerate.com). Issu de fusions successives à partir de 1969 entre différents fournisseurs d'informations financières, Telerate a été acquis en 1989 par Dow Jones & Co lui même racheté en 1998 par le groupe Bridge Information Systems, Inc (plutôt spécialisé dans le marché des titres).

Bloomberg (http://www.bloomberg.com).

J'en oublie sûrement. Les principales Banques actives du marché alimentent en cotations diverses le service, on les appelle des « contributors ». Ces informations sont ensuite redistribuées via un réseau privé à tous les autres abonnés.

  • Avantage : des prix alimentés en temps réel.
  • Inconvénient : ces prix n'engagent pas celui qui a donné le prix. D'ailleurs le coteur n'est pas toujours mentionné sur les pages d'informations. 

L'alimentation des outils internes

Les services spécialisés mentionnés plus haut fournissent également leurs informations sous forme de flux directement intégrables dans des logiciels de calcul de prix (les pricers) ou même dans de simples tableurs.

Ceci permet aux Cambistes de procéder à différents calculs, stockage d'historiques, construction de courbes, recherche d'arbitrage, etc. sans avoir à effectuer la moindre saisie.

Il est également possible de paramétrer des alertes lorsqu'un cours est atteint.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
CAMBISTES
ANALYSE
RISQUES

 

Hit-Parade des sites francophones