Organisation Métier Produits Forum Forex Trading Forex Services

Analyse graphique

Vers le menu ANALYSEImprimer cette pageTélécharger un chapitre
Quelques autres figures célèbres de l'analyse graphique ...

Les vagues d'Elliot

Cette théorie a été élaborée par Ralph Nelson Elliot dans les années 1930.

Celui-ci avait constaté que les cours suivaient des mouvements successifs de hausse et de baisse pouvant être comparés à des vagues. Il en déduisit que l'on pouvait prédire les mouvements des marchés en identifiant des séries répétées de vagues.

Mathématiquement parlant, la théorie des vagues repose sur la suite de Fibonacci pour identifier le nombre des différentes vagues. Cette suite est construite de la façon suivante : chaque nombre obtenu est additionné à son prédécesseur pour donner le suivant.

En partant de 1, on obtient : 1 + 0 = 1; 1 + 1 = 2; 2 + 1 = 3; 3 + 2 = 5; 5 + 3 = 8; 8 + 5 = 13; etc.

Chaque cycle comprend donc un nombre de vagues faisant partie de la suite de Fibonacci. Prenons un exemple :

Les vagues d'Elliot

Dans ce schéma souvent présenté en exemple, on distingue 5 vagues (de 1 à 5) qui forment la vague d'impulsion (la tendance, ici à la hausse) suivie de 3 vagues de correction (de a à c) qui inversent la tendance. Bien entendu, la vague d'impulsion peut aussi bien être à la hausse qu'à la baisse.

Chaque vague peut être décomposée en sous-vague autant que faire se peut. De même, on peut regrouper une série de vagues en une seule et ainsi de suite jusqu'à former des cycles s'étalant sur plusieurs décennies.

On distingue ensuite différentes figures selon l'amplitude et la durée d'une vague, la fréquence d'apparition d'un cycle, etc.

Les bandes de Bollinger

La théorie élaborée par John Bollinger consiste à construire des canaux d'évolution pour anticiper les mouvements de cours à venir.

On commence par calculer la moyenne mobile des cours (généralement sur 20 jours). Ensuite, on calcule les écarts type par rapport à cette moyenne.

On détermine alors une bande haute en ajoutant l'écart type à la moyenne mobile puis une bande basse en soustrayant l'écart type de la moyenne mobile.

Dans un marché sans tendance ou stable, les bandes sont « serrées » et jouent le rôle de support (bande inférieure) et de résistance (bande supérieure).

Dans un marché orienté ou volatil, l'écart entre les 2 bandes est « gonflé ».

Bandes de bollinger

Ainsi, sans donner vraiment de signal d'achat ou de vente, les bandes de Bollinger constituent un complément intéressant aux autres indicateurs.

Haut de page Haut de page

RECHERCHE
CAMBISTES
ANALYSE
RISQUES

 

Hit-Parade des sites francophones